Des jeunots de haut niveau régional

6 juin 2017 16:05:00 dans Amateurs

« C’EST ENCORE ADO ET ÇA BOUSCULE SES AÎNES, SANS VERGOGNE ! »

 Ce ne fut pas simple d’aligner une équipe dans le championnat de pré-national, lors de la saison qui prend fin.

 Les joueurs de l’équipe promue à ce niveau n’étant pas partants pour l’aventure, c’est en allant recruter largement chez les U17 inter-régions de Ludovic DEPAIX, qui accédaient au statut de junior, que cela se révèlera possible. Ce sera donc Léo BIZET, Clément BOUDRIQUE, Tanguy REITER, Noé TORRES et Ugo YOUCEF-KODJA qui s’y colleront accompagnés par Théo HENROT et Killian SYLVESTRE, à peine plus âgés et Jean LEMAITRE, 22 ans, dans le rôle du doyen.

 Enfin, pour conférer tout le sérieux nécessaire au projet, un certain Fred JAUDON, connu pour être l’adjoint au coach des PRO B, sera nommé ‘’chef de la bande’’.

 Voilà comment nous avons vu éclore l’équipe la plus jeune du championnat champ-ardennais de pré-nat 2016/2017 : à peine plus de 18 printemps en moyenne ! Un pari osé face à des groupes chevronnés où les jeunes sont, le plus souvent, intégrés à petite dose. Il n’a pas été vérifié s’il s’agissait d’un record, mais ce n’est pas impossible !

 ************

 

C’est donc avec  -- comment dire ? --  une certaine appréhension que le premier match de la saison, contre Récy-Saint-Martin, sera abordé … et perdu ! Mais, heureuse surprise, le déplacement suivant à Châlons-en-Champagne, se traduira par une première victoire, dès la deuxième journée. Petite victoire de 3 points certes, mais importante pour le moral.

 A ce stade, les discussions allèrent bon train. Après Récy : « perdre contre une équipe renforcée par trois joueurs de N3 n’a rien d’humiliant  ». Après Châlons : « Mais … on peut gagner, alors !  ». A propos du coach : « Avec Fred, on doit y arriver  ». Ou encore, quant au nombre limité de joueurs : « Ludo CAMBREA et Romain RADELET seraient d’accord pour renforcer l’équipe, à domicile ».

 Tous ces bavardages, ce n’était que du positif qui vous bonifie un état d’esprit, au point de créer un fort sentiment mêlé d’audace, fierté, sang-froid, impertinence …

 Ce ne sera pas facile pour autant puisque les matchs-aller se solderont par un bilan de quatre victoires pour sept défaites.

 Mais ces quatre victoires sur lesquelles viendront se greffer quelques scores resserrés face à des équipes réputées solides et ambitieuses et un nombre de ‘’déculottées’’ somme toute très restreint, se traduiront par une confiance en soi sur le plan individuel et une cohésion sur le plan collectif qui ne fléchiront plus.

 La mi-saison verra arriver, le jour de ses seize ans, un minot qui ne s’en laissera pas compter non plus, en la personne de Lucas DEPAIX. Cette arrivée s’avèrera opportune pour pallier aux absences inopinées pour blessures des uns ou stages des autres, au cours des matchs-retour.

 Cette seconde période de la saison a révélé un jeu et des résultats en constante progression. Cela s’est vérifié de façon criante lors de l’ultime match de la saison joué, à domicile, contre l’intraitable Gauloise de Vitry-le-François (21V/1D) promise à la Nationale 3.

 En effet, les joueurs expérimentés de la Gauloise, venus expédier une ‘’banale affaire courante’’, -- mais, en fait, très surpris par le rythme imprimé et la bonne défense de leurs jeunes adversaires -- se sont faits sérieusement chahuter. Bousculés comme rarement, ils furent menés de 12 points à l’approche de la mi-temps, obligeant leur coach à multiplier les temps-morts. Chaude ambiance dans la tribune de Dubois-Crancé. Ce n’est qu’à la faveur d’un petit coup de mou des nôtres en tout début de seconde période, associé à une flagrante erreur d’arbitrage (lourde de conséquence et reconnue par l’intéressé) que les marnais purent d’abord revenir au score et, ensuite, décrocher les locaux de neuf petits points, dans les derniers instants du match.

 Mise à part leur seule défaite, le score de 74/83 imposé aux vitryats dans ce match, restera le plus étriqué de leur saison (+ 31 en moyenne, par ailleurs). Il y a parfois des défaites qui ont le goût de la victoire : ce fut le cas pour nos carolos, ce jour-là.

 En définitive, avec neuf victoires et treize défaites, nos valeureux compétiteurs s’octroient une très honorable sixième place (sur douze équipes engagées) sur cette saison 2016/2017.

Remarquable, si l’on se souvient que l’objectif était le maintien.

 

************

 

Alors, bravo les garçons  pour l’engagement, le sérieux, le parcours réalisé et merci Fred pour la transmission de savoir et ce bilan plus que satisfaisant.

 Souhaitons maintenant, si les aléas de la vie de chacun le permettent, que cette équipe puisse continuer à exister dans cette dynamique, l’année prochaine. Avec l’ambition, cette fois, de jouer les premiers rôles dans ce même championnat.

 A propos d’ambitions, des paroles prêtées au Président Luc TORRES laissent entendre qu’il y aurait une logique à ce qu’un club structuré tel que l’est l’Etoile soit présent durablement en National 3 … et qu’il existerait une volonté d’y parvenir.

 Rêvons-en très fort dès maintenant, ce sera la meilleure façon de trouver les solutions pour y arriver au plus tôt ! Et la troupe de complices évoquée dans ces lignes n’est-elle pas la première de ces solutions et un socle idéal sur lequel s’appuyer ?

 

************

 

Et pour toutes celles et ceux qui ne l’ont pas encore vu à l’œuvre et à qui cet article aurait mis l’eau à la bouche, sachez que cette séduisante équipe sera encore visible cette saison car elle s’est qualifiée pour la finale de la Coupe des Ardennes Senior qui aura lieu le dimanche 11 juin, à l’aréna.

 

Cette finale prendra le visage d’un derby connu et apprécié, puisque l’adversaire du jour sera l’équipe de pré-nat de l’E.A.V Vrigne-aux-Bois.

 

A cette occasion, faites l’honneur de votre présence à ces surprenants garçons. Ils le méritent vraiment et vous le rendront bien.

 

J.L.B.

Partager l' article