ACCUEIL ETOILE de CHARLEVILLE
ACCUEIL ETOILE de CHARLEVILLE
ACTUALITE DE JUILLET/AOUT 2017
LA PAGE ProB
LA PAGE AMATEUR


L'Etoile touche presque au but.

Ses dirigeants ont en effet officialisé, aujourd'hui, la signature d'un neuvième joueur pour la saison 2017-2018.

Il s'agit de l'intérieur américain Dom Morris (27 ans, 2,01 m, 109 kg) qui a jusqu'alors effectué l'intégralité de sa jeune carrière professionnelle en Europe.

A Raanana en Israël et lors des deux dernières saisons à Lapuan Korikobrat en Finlande.

L'Etoile s'active sans se précipiter.


Après avoir rapidement verrouillé le dossier des jeunes moins de 23 ans, signé le Lituanien Darius Tarvydas et le JFL Steven Ricard et réussi à aimanter dans ses filets un joueur du calibre de Welsey Wilkinson, les dirigeants carolomacériens ont encore ajusté et bonifié leur effectif,
aujourd'hui.


Après Israël et la Finlande, Dom Morris, 27 ans, foulera le sol français à la fin du mois d'août pour poursuivre sa carrière dans notre département.

 
Ce joueur américain a commencé en high school à Friend Central à Wynnewood (Pennsylvanie) avant de rejoindre l'Université de Boston où il réalisé quatre belles saisons en NCAA 1 entre 2010 et 2014.


Avec les "Terriers" dont il était un des trois capitaines sur le terrain, le natif de Newark (Etat de Delaware) a gagné l'America East All-Conférence en 2013 puis la Patriot League Championship en 2014 avec ses potes de jeunesse Travis Robinson et DJ Irving. Il était l'un des leaders reconnus de BU, collectionnant lors de ses deux dernières campagnes universitaires 11, 4 points et 6,2 rebonds.

Passé par le Maccabi Raanana

Non drafté,  il a lancé en 2014-2015, sa carrière professionnelle en Europe au Maccabi Raanana dans le Liga Leumit, la deuxième division israélienne, où il signa une moyenne de 12,9 points et 6,4 rebonds.

 

Ces deux dernières saisons, cet ancien comptable dans l'armée de l'air a posé ses bagages en Finlande en évoluant à Lapuan Korilobrat.


Après avoir terminé l'exercice 2015-2016 à 14,7 points et 7,2 rebonds au terme des 36 matches de championnat,  ce poste 4 et 5 a réussi une deuxième saison toute aussi solide en aidant Lapuan Korilobrat, cinquième de la saison régulière, à se faufiler en quart de finale de play-offs de la Korisliiga.


Avec un bilan statistique très fiable puisque Dom a émergé à 16,8 points à.... 56,6% de réussite aux tirs dont 39,8 % à trois points plus 7,3 rebonds et un 18,8 d'évaluation moyenne en 30 minutes sur 39 matches.
Ce qui lui a valu d'être le septième marqueur et le dixième rebondeur du championnat finlandais. Avec au passage un record à 28 points, 14 rebonds et 37 d'évaluation lors de la victoire contre KTP Basket le 14 décembre 2016.



Un point d'appui à l'intérieur

Il a donc joué un rôle essentiel au sein de son équipe en se montrant excellent coéquipier, joueur de caractère, bon défenseur tout en étant une réelle menace offensive grâce à son adresse extérieure.


Un ensemble de compétences qui devrait lui permettre de marquer son territoire en Pro B lors de sa quatrième année professionnelle.


Le public ardennais découvrira au mois de septembre ce joueur cubique (2,01 m, 109 kg) qui s'est spécialisé dans la justice pénale durant son cursus universitaire.


"C'est un joueur qui va compléter notre secteur intérieur. Il a un peu le même gabarit que Joë Burton et aussi de très belles mains. Il devrait nous apporter un point d'appui dans la raquette et de la puissance physique" estime Audrey Sauret.

 
En tout cas, Dom Morris semble avoir le profil idéal popur la Pro B où le jeu small ball fait recette.


L'Etoile va maintenant s'atteler à trouver un meneur étranger qui aura

obligatoirement le statut de joueur cotonou.


Pascal REMY



L'avis d'Alexandre Casimiri

"Dom Morris me rappelle Charles Barkley par son physique et ses appuis au sol. Il est bon sur les prises de positions, possède un tir très fiable et qui est bon dos au panier.

Défensivement, c'est par ailleurs du solide.

C'est un élément très complet. Il sort d'une très bonne saison en Finlande. C'est pourquoi, on a aimé ce joueur qui a l'avantage d'être aussi polyvalent en pouvant aussi bien jouer au poste 4 que 5.

Dans la raquette, avec Wes (Wilkinson), Séraphin (Saumont) et lui, voire même Darel (Poirier) s'il continue sa progression, on aura du répondant".