ACCUEIL ETOILE de CHARLEVILLE
ACCUEIL ETOILE de CHARLEVILLE
ACTUALITE DE JUILLET/AOUT 2017
LA PAGE ProB
LA PAGE AMATEUR



CHOLET PRETE DAREL POIRIER (2,07 M) A L'ETOILE



La troisième recrue carolo pour la prochaine saison s'appelle Darel Poirier.


Cet intérieur de 2,07 m à fort potentiel qui évoluait en Espoirs à Cholet avec qui il a fait la finale du Trophée du Futur est considéré comme l'un des vingt plus prometteurs prospects français de la génération "96-97" et International U 20.

Mais une blessure au tendon d'achille l'empêchera de participera au prochain Euro en Grèce pour lequel il était pourtant sélectionné.



Contrainte de recruter quatre joueurs de moins de vingt-trois ans faute d'avoir un centre de formation agréé, l'Etoile a bien avancé dans ses emplettes estivales en signant après Alexandre Moisy et Corentin Carne, le Choletais Darel Poirier.

 

Un poste 4 athlétique de 2,07 m pour 95 kg qui fêtera ses 20 printemps le 27 juin.


Natif de Juvisy (Essonne), cet Antillais venu tard au basket malgré sa grande taille a fait ses débuts dans la discipline à Alfortville en 2009.

Une année plus tard, il rejoignait le Pôle Espoirs U 15 d'Ile-de-France à Chatenay-Malabry tout en jouant en championnat de France minimes sous le maillot de la Saint-Charles de Charenton, club qui a formé Ewan Fournier.




Biberonné au Centre Fédéral


Par la suite, il intègre le Centre Fédéral en évoluant alors en Cadets France puis en Nationale 1 avec ses potes de promotion : Killian Tillie, le fils du sélectionneur national de volley, Grégory Bengagber, Stéphane Gombauld, Jonathan Jeanne et Luc Loukabi, ses potes de promotion.


A l'âge de 17 ans, il joue 19 matches au troisième niveau français en signant 3,4 points et 1,8 rebonds par rencontre avant de gagner l'Euroleague U 18 face à Mega Leks.

Quand son cursus de trois ans à l'INSEP prend fin, en 2015, il s'engage à Cholet pour poursuivre son apprentissage du haut niveau.

Discret lors de sa première saison en Espoirs à la Meilleraie (6,8 pts, 4,2 rebonds), le pivot francilien termine son séjour dans les Mauges par un exercice 2016-2017 beaucoup plus abouti.

Sous la conduite de Sylvain Delorme, il termine avec le CB troisième du championnat de France Espoirs Pro A derrière Nancy et Limoges et se hisse finale du Trophée du Futur sur le parquet de Beaublanc à Limoges avant de s'incliner contre le SLUC Nancy (67, 58, en marquant 11 pts).

Après avoir auparavant éliminé Gravelines/Dunkerque (77-41, 10 pts) et l'Elan Béarnais (77-56, 4 pts).




Sept apparitions en Pro A


Durant la saison régulière, Darel termine avec des stats plutôt convaincantes :

13 points à 56% de réussite aux tirs dont 30 % à trois points et 70% aux lancers francs, 6,3 rebonds et 13 d'évaluation.


Ce qui lui vaudra d'être appelé sept fois par Philippe Hervé dans des rencontres de Pro A.  Il signera d'ailleurs un match référence contre Nancy en inscrivant 9 points dont deux dunks et un panier à trois points plus 3 rebonds et 2 fautes provoquées pour un 10 d'éval en 12 minutes de jeu (1).


Ses qualités physiques impressionnantes (2,14 m d'envergure), sa progression au poste, sa capacité à shooter à mi-distance et sa présence dans la raquette lui permettent de devenir une vraie menace offensive et un joueur dominant.

Il sera ainsi le MVP de la 12e journée Espoirs suite à sa prestation à Orléans (25 pts à 11/15, 7 rebonds et 27 d'évaluation en 20 minutes de jeu).


"A Cholet, j'ai évolué mentalement. Là-bas, j'ai su, en effet, encaisser les déceptions, développer un leadership et enchaîner des matches de bon niveau" confiait récemment à un journaliste du Maine-et-Loire le néo-Carolo dont le morphotype rappelle celui du Havrais Yanis Morin.


Avant son arrivée dans les Ardennes, Darel Poirier pensait engendrer de l'expérience internationale en prenant part avec l'équipe de France à la 20e édition du championnat d'Europe U 20 qui aura lieu du 15 au 23 juillet sur l'île de Crête en Grèce.

Là-même où en 2015, il avait terminé cinquième de l'Euro U 18.

Mais une récente blessure lors d'un stage l'empêchera de vivre cette échéance internationale.


Pascal REMY


(1) Ses stats durant les 36 minutes disputées dans l'élite : 2,4 pts

à 57,1 % (8/14 aux tirs), 1 rebond et 2,4 d'évaluation.


 


UN ETE BIEN REMPLI.

Avant le championnat d'Europe U 20 en Grèce où les Bleuets rencontreront en phase de poules l'Islande, le Monténégro et la Turquie, Darel et ses coéquipiers (Elie Okobo, Ona Embo, Stéphane Gombauld, Loubaki et Bengaber) auront suivi une préparation intensive.

Au programme après un stage à Temple-sur-Lot et deux tournois à Clermont-Ferrand. Mais l'aventure s'est malheureusement achevée là pour le néo-carolo suite à une blessure au tendon d'Achille qui l'a empêché de poursuivre avec les Bleuets.




UNE PRESENCE FRACASSANTE AU N.I.J.T. DE BELGRADE.

Alors qu'il évoluait encore au Centre fédéral, Darel Poirier avait pris part en février 2014 au concours de dunks organisé par l'Euroleague à l'occasion du Nike International Junior Tournament.

Et le jeune francilien martyrisa les cercles de la salle serbe.




DE SELECTION EN SELECTION.

Outre l'Euro U 20 qu'il commençait à préparer studieusement, Darel Poirier avait déjà connu les honneurs d'autres sélections tricolores :

le Mondial U 17 en 2014 et l'Euro U 18 en 2015 en Grèce.

Il fut aussi présélectionné pour le Mondial 3 X 3 en Hongrie.


PR