ACCUEIL ETOILE de CHARLEVILLE
ACCUEIL ETOILE de CHARLEVILLE
ACTUALITE DE JUILLET/AOUT 2017
LA PAGE ProB
LA PAGE AMATEUR




Avec le meneur Alexandre Moisy, l'Etoile vient aussi de faire signer l'arrière Corentin Carne (1,95 m), lui aussi passé par le centre de formation de l'Elan Béarnais. Après l’avoir fait jouer en Pro A et en FIBA Europe Cup, cette saison, le club palois a décidé de le prêter au club carolo pour qu'il continue sa progression en acquérant du temps de jeu en Pro B.

 

Six jours après avoir signé un premier contrat professionnel d'une durée de deux ans à l'Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez, Corentin Carne qui a fêté ses 21 ans le 18 juin dernier et qui fut l’un des cinq meilleurs espoirs de l’édition 2017 du Camp LNB vient d'être prêté par les dirigeants de Pau/Orthez à l'Etoile de Charleville-Mézières.

Palois depuis son plus jeune âge, ce joueur au fort potentiel, originaire de Lens mais a fait quasiment toute sa carrière dans le Sud-Ouest où il s'est forgé un sacré palmarès durant sa jeunesse de basketteur en gagnant presque tout durant ses six années de formation à l’EBPLO.

 

Un doublé national en cadets et un titre de champion de France Espoirs

 

Connu là-bas sous le pseudonyme de "Coco" ou "Easy Coco", Corentin a fait ses premiers (doubles) pas de basketteur dans la région aquitaine à Lons, où il a découvert de baby basket à benjamins ce qui deviendra sa passion et son futur métier. Retenu en 2009 au Pôle Espoirs Aquitaine de Mont-de-Marsan, il portera ensuite le maillot de l'Union Pau-Orthez-Lons en minimes France avant de prendre part au camp national de Bourges. Retenu au Centre Fédéral en 2011, il y intègre l'équipe cadets mais décidera au bout d'un an de stopper cette expérience. Trop attaché à son Sud-Ouest, il décide de revenir à l'Elan pour parfaire sa formation sur place au sein d'un environnement qu'il apprécie. Il y remplira sa vitrine de trophées : vainqueur de la Coupe de France cadet en 2014,  champion de France dans la même catégorie d'âge la saison suivante avant de connaitre le sacre national en Espoirs en 2016 et d'être sélectionné en équipe de France U 20. Aux côtés de ses potes : Dussoulier avec qui il a joué de minimes en Espoirs, Ekobo et Cavalière, il prendra part à l'Euro U20 à Helsinki.


Cette saison, il a encore joué un rôle de leader au sein de l'équipe conduite par Julien Martin : 14,7 points à 42,2%, 3,9 rebonds, 2,9 passes en 32 minutes de jeu. Réputé pour être un élément complet,  à la fois adroit (27 points à 10/19 aux tirs, 6 passes et 8 rebonds pour 21 d'évaluation contre Reims/Chalons), doté d'une bonne lecture du jeu et d'une excellente qualité de passe, ce parfait équipier est considéré comme une des meilleurs joueurs français de la génération "1996.

 

Il a joué en Pro A et en FIBA Europe Cup

 

Cet arrière plein de talent a ainsi tapé dans l'oeil d'Eric Bartechecky qui n'a pas hésité à le lancer en FIBA Europe Cup et à l’intégrer douze fois en Pro A où Corentin sut se montrer efficace lors de ses entrées en jeu. Il a ainsi signé 26 minutes devant Monaco et son meilleur match contre Antibes : 6 points, 2 rebonds, 2 passes décisives, 3 interceptions pour 11 d'évaluation. Selon Didier Gadou, le directeur exécutif de l'Elan Béarnais, se sont ces bonnes performances qui lui ont permis de signer son premier contrat professionnel et d'être prêté à l'Etoile. "Il mérite incontestablement cette reconnaissance pour tout ce qu'il a montré jusqu'ici. Son départ nous paraît être la meilleure solution pour son avenir. Le but est qu'il soit le plus vite possible opérationnel sous le maillot de l'Elan".


Ce que l'intéressé semble avoir parfaitement compris puisqu'il confiait cette semaine sur le site internet de Pau/Orthez. "Dans un premier temps, mon objectif sera de pouvoir disposer d'un bon temps de jeu pour pouvoir progresser et par la suite essayer de m'imposer afin de disposer la saison prochaine d'un rôle dans mon club formateur. Cela a toujours été clair dans ma tête. J'ai toujours su ce qu'il fallait faire pour devenir pro".


Et c'est maintenant que tout commence sous le maillot carolo...

graphicgraphic


Pascal REMY